Apprendre à travailler avec les autres

Apprendre à travailler avec les autres

On passe en moyenne 220 jours par an au travail, tout autant à l’école alors autant bien s’entendre avec ses collègues et camarades…

Une bonne entente facilite la vie ne serait ce que pour boucler un travail difficile ou urgent ou donner de l’énergie. Pour se lever le matin cela donne aussi plus envie de se dire que l’on va retrouver des bon copains de travail. Et puis souvent on a les mêmes problèmes de trajet, d’échéance et cela crée de la solidarité on se sent mieux compris. Enfin lors des réunions difficiles ou l’on se fait remonter les bretelles publiquement c’est bien d’avoir une épaule amie pour vous réconforter.

Y a til des choses qu’il faut quand même éviter ?

Si vous avez une vraie amitié forte avec certains cela peut éveiller de la jalousie alors soyez moins démonstratif si tout le monde ne fait pas partie de la fête ou de l’alliance.

En cas de conflit ?

C’est là qu’il faut avoir été prudent ne racontez pas toute votre vie privée avant d’avoir vraiment éprouvé cette amitié car rien de plus difficile de savoir que tout le monde connaît votre dernière histoire d’amour ratée dans l’open space… alors amis oui au bureau mais prenez le temps avant d’y aller à fond.

5 façons de mieux vivre en travaillant avec les autres

1.Respecter les autres et entretenir des relations de qualité. Les médisances et les blâmes font du tort aux personnes visées et nuisent aux relations de travail ainsi qu’au rendement général.

2.Réviser nos comportements et nos paroles. Comment nous adressons-nous aux autres? Avec courtoisie?

3. Éviter de prendre parti pendant un conflit. Sinon, on ne fait qu’alimenter la chaîne des commérages.

4. Refuser de fermer les yeux sur un conflit. Ce type de situation se présente dans tout milieu. La seule façon de régler le problème, c’est d’en parler.

5. Établir des bases claires pour gérer les situations d’affrontement. L’absence de mécanismes de gestion des conflits entraîne des tensions qui perdurent et dégénèrent jusqu’à la crise.