Que faire après le BAC ?

Que faire après le BAC ?

Le baccalauréat est une étape importante qui marque la fin des études secondaires. Beaucoup de lycéens se trouvent, au cours de leur année de Terminale, confrontés à un dilemme : démarrer des études supérieures, faire une année de césure ou aller travailler. La grande majorité choisit de commencer des études supérieures. Voici ici les grands domaines d’études supérieures et les diplômes auxquels ils vous préparent ?

Choisir son domaines d’études

En fonction de la spécialité de votre baccalauréat, certaines filières seront une évidence pour votre poursuite d’études. Mais sachez que rien n’est figé. S’il est vrai que les recruteurs de filière cherchent une logique dans le projet professionnel de leurs futurs étudiants, rien n’est impossible. Vous devez définir, dès l’entrée au lycée, vos aspirations professionnelles pour savoir vers quelles filières et quels secteurs vous souhaitez vous destiner. Le choix et les possibilités d’études supérieures sont très variés. Pour vous permettre de comprendre l’éventail des possibilités qui s’offre à vous, nous les avons regroupé en 5 domaines.

Lettres

Les études de lettres regroupent un panel de formations très exhaustif qui vous prépare à intégrer les filières de l’étude de langues, du professorat ou de l’édition. Vous pouvez soit suivre des études courtes de types BAC + 2 comme le DUT ou les BTS soit poursuivre à l’université et obtenir une licence (BAC +3), un master (BAC +5) ou un doctorat.

Les lettres modernes et classiques

Cette filière se prépare soit à l’université avec le schéma de diplôme Licence – Master – Doctorat soit dans des prépas littéraires comme khâgne et hypokhâgne. Les prépas sont des filières très sélectives qui exigent un excellent dossier scolaire et une culture générale approfondie. Les candidats des filières lettres classiques ou modernes s’orientent principalement vers le professorat ou la recherche.

L’édition et la documentation

Alors que l’édition est suivie majoritairement à l’université pour l’obtention du master édition, la documentation peut être suivie soit à l’université soit dans un IUT pour préparer un DUT information communication. Cette voie de deux ans permet soit de se spécialiser vers une licence professionnelle soit d’intégrer le monde du travail. Les parcours de l’édition et la documentation vous orientent vers les métiers du livre et de l’archivage.

Sciences humaines et sociales

Ce domaine englobe des spécialités très variées : histoire, géographie, psychologie, sociologie et philosophie. Universitaires, elles permettent la délivrance de diplômes Licence – Master – Doctorat. Elles demandent de la part des candidats de l’autonomie et des compétences littéraires et scientifiques. Elles débouchent souvent vers les concours du professorat ou l’obtention de Diplôme d’Etat. Les années de licence sont en règle générale assez généraliste. La spécialisation se fait à partir du master et se poursuit au Doctorat. Certaines filières comme la géographie permettent aux candidats d’accéder aux métiers de la télédétection et de SIG et de travailler dans l’urbanisme.

Communication et commerce

La communication englobe des formations diverses. Filière très plébiscitée par les candidats, elle offre un large éventail de métiers et de spécialités. Si vous souhaitez poursuivre des études dans la communication, vous aurez le choix entre plusieurs voies.

La filière courte

Les BTS et les DUT permettent aux candidats de se former en deux ans aux métiers de la communication et de la vente : BTS communication/DUT communication, DUT Techniques de commercialisation/BTS Ventes par exemple. Les étudiants peuvent poursuivre leurs études vers des licences professionnelles.

La filière longue

L’université permet de poursuivre de études communication en licence et en master. La spécialisation se fait en règle générale dès l’entrée en master. Les candidats ont ensuite la possible soit de s’inscrire dans des écoles privées pour approfondir leurs spécialité soit intégrer le monde du travail.

La filière spécialisée

Les écoles de commerce et de communication forment l’élite des étudiants de ces filières. Leurs formations sont reconnues dans le monde de travailler en France et à l’international et permettent d’intégrer le monde du travail rapidement. La sélection est donc très dure et se fait à Bac +2/+3. Les coûts de formation sont plus importants qu’à l’université. Souvent liée au marketing, la communication a vu émerger de nouveaux secteurs d’activité comme les métiers du web.

Mathématiques et sciences

Le domaine des mathématiques et des sciences englobent toutes les filières des sciences appliquées : mathématique, sciences de la Vie et de la Terre, sciences physiques, etc. Selon la filière choisie, les études ne seront pas les mêmes.

Les BTS et les DUT

Cette voie dite « courte » se déroule en deux ans après le Bac. La comptabilité, l’information, la gestion, etc. , sont des secteurs qui ont besoin de professionnels formés rapidement. Un Bac+2 professionnalisé permet d’intégrer le monde du travail rapidement. Il existe des DUT purement scientifiques comme le DUT Mesures Physiques qui permet de s’orienter vers les secteurs professionnels.

L’Université

Les candidats qui optent pour des études de mathématiques ou de sciences à l’université se destinent en règle générale à la recherche (par le biais d’un master recherche) ou à l’enseignement (en passant un concours du professorat).

Les écoles d’ingénieurs

Elles forment l’élite de la finance, de l’Administration, de l’industrie et des grandes entreprises. Elles pratiquent donc une sélection drastique à leur entrée. Polytechnique ou encore les Mines sont peut-être des noms d’écoles prestigieuses qui vous font rêver. Pour y accéder, vous devez passer par une classe préparatoire scientifique et obtenir d’excellents résultats.

Droit

La filière juridique qui séduit beaucoup d’étudiants. Elle permet d’intégrer le monde du droit, de l’entreprise, de l’immobilier, de la banque et des assurances. L’université est la voie choisie majoritairement par les candidats, mais il existe aussi des filières courtes.

L’université

Le plus difficile est d’obtenir sa première année. Le taux d’échec est important et est principalement dû à un manque d’organisation, de motivation ou d’erreur d’orientation. Si votre projet professionnel passe par des études de droit, alors il vous faudra de la rigueur et de l’organisation pour réussir dans ce domaine. Les études peuvent se poursuivre jusqu’en master pour se spécialiser vers un métier défini. L’université propose pour certaines filières comme le notariat, des diplômes spécialisés et reconnus par la profession comme le DSN (Diplôme Supérieur de Notariat).

Les filières Bac+2

Certains établissements proposent des DUT carrières juridiques ou des BTS qui peuvent être suivis en apprentissage. Des spécialisations vers les métiers de l’assurance, la fiscalité, l’administration publique et bien d’autres permettent aux candidats d’affiner leur projet professionnel. La poursuite d’études en licences professionnelles est possible comme pour les métiers des ressources humaines ou du notariat.

Les écoles et diplômes spécialisés

L’école de la magistrature s’intègre sur une sélection drastique des meilleurs candidats détenteur d’un master de droit. Elle permet une formation approfondie et exigeante pour prétendre à porter la robe de magistrat.