Dix conseils pour aider son enfant à réussir sa première

Dix conseils pour aider son enfant à réussir sa première

La première marque également les premiers examens du baccalauréat. Comment aider son enfant à réussir cette année importante de sa scolarité. Voici quelques conseils.

1.Aidez-le à trouver la façon de réviser qui lui convient

À chacun ses méthodes d’apprentissage et de révision. S’il n’a pas encore trouvé quelle était pour lui la meilleure méthode pour retenir une leçon proposez lui plusieurs solutions. Certains ont une mémoire visuelle, d’autre auditive quand d’autres ont besoin de rédiger des fiches pour retenir leurs leçons. Attention, la méthode qui vous convenait quand vous aviez son âge n’est peut-être pas celle qui lui convient, aussi il est nécessaire de lui proposer plusieurs systèmes pour voir celui qui lui est le plus adapté.

2.Soyez présents sans être oppressants

S’il est primordial de suivre la scolarité de son enfant, attention à ne pas être oppressant. En effet, surtout à l’adolescence cela pourrait braquer votre jeune. Il faut suivre ses résultats, veiller à ce qu’il fasse ses devoirs sans toutefois être constamment sur son dos. Faites-lui confiance et encouragez-le. Montrez-lui que vous êtes là pour l’aider s’il en a besoin, que ce soit pour réviser ou pour s’organiser, que vous vous intéressez à ses résultats, mais que vous avez confiance en lui.

3. Aidez le à organiser ses révisions tout au long de l’année

L’année de première comprend les premières épreuves du baccalauréat, notamment les épreuves de français. Incitez votre enfant à réviser tout au long de l’année pour qu’il ne se retrouve pas acculé à quelques semaines de l’examen. Il peut ainsi profiter des vacances scolaires pour approfondir certains textes par exemple.

 

4.Gérer le stress de son enfant, et le sien

Si votre enfant est stressé, tachez de comprendre d’où provient son inquiétude afin de pouvoir le rassurer et de trouver des solutions concrètes pour gérer son stress. Expliquez-lui que vous comprenez que c’est une année stressante avec cette première échéance importante et que vous êtes là pour le soutenir. Il faut également veiller à ne pas transmettre son propre stress à son enfant afin de l’aider à développer sa confiance.

 

5.Ne pas dédramatiser l’examen ni le sacraliser

Un examen, quel que soit son niveau de difficulté, est un passage important pour l’adolescent et il est important de bien le garder à l’esprit. Si effectivement bien d’autres jeunes passent par cette étape, nul besoin de le répéter à votre enfant. Il a conscience de cela mais cette expérience reste unique à ses yeux. Veillez à ne pas non plus tomber dans l’excès inverse en sacralisant les épreuves de fin d’année, ce qui ajouterait une tension supplémentaire.

 

6.Fixez avec lui des objectifs

Essayez de trouver avec lui ses besoins en vous basant sur les résultats scolaires pour fixer des objectifs atteignables. Ainsi, par exemple, si votre enfant rencontre des difficultés dans une matière, essayez de lui faire consacrer chaque jour quinze minutes à celle-ci. Si votre enfant se plaint d’avoir trop de devoir, tachez de voir avec lui comment il est organisé pour qu’il puisse mieux planifier. De même pour les œuvres à lire au programme, achetez les livres dès que possible, et fixez des objectifs de lecture chaque semaine, surtout si ce n’est pas un fervent lecteur.

 

7.Favorisez un bon environnement de travail

Il est important en tant que parent de veiller à ce que les jeunes aient une bonne hygiène de vie. Certes la scolarité est importante et l’échéance de fin d’année avec les premières épreuves du baccalauréat le sont aussi, mais leur réussite passe par un équilibre de vie. Aussi, il faut veiller à ce que l’adolescent mange équilibré, qu’il fasse du sport et/ou des loisirs et ait du temps pour voir ses amis. Cet équilibre sera un facteur décisif dans la réussite de l’année de première.

 

8.Des révisions sans écrans

Il est important pendant les devoirs et les périodes de révision que l’enfant se coupe des écrans pour se concentrer sur ce qu’il fait. Pourquoi ne pas passer avec lui un “contrat” pour qu’il laisse téléphone, tablette et ordinateur dans une autre pièce pendant qu’il révise pour éviter la tentation d’aller surfer sur internet, sur les réseaux sociaux, ou de téléphoner ?

 

9.Encouragez le travail en groupe

Les jeunes qui vont devoir passer l’épreuve anticipée de TPE en fin d’année auront d’ores et déjà à travailler en groupe tout au long de l’année. Mais cela s’adresse à tous le monde. En effet, il est parfois plus facile de se motiver à plusieurs pour réviser et cela peut être judicieux avant le bac blanc de français par exemple. Attention toutefois au choix de constitution du groupe. Mieux vaut ne pas être trop nombreux. Il est recommandé également de choisir un lieu de révision propice au travail.

10.Ayez recours à une aide extérieure

Avant que votre enfant se retrouve en situation d’échec dans une matière ou une autre, n’hésitez pas à lui proposer des cours particuliers pour débloquer une situation même s’il s’agit d’une matière que vous maitrisez. Il sera parfois plus réceptif si les conseils proviennent d’une tierce personne.