Que faire après une Terminale ES ?

Que faire après une Terminale ES ?

Vous êtes présentement en terminale ES ? Vous ne savez pas vers quelle branche vous orienter ? Vous n’êtes pas certain du parcours adapté à votre projet d’avenir ? Découvrez toutes vos possibilités !

Un chemin tout tracé ? Les universités.

Les universités (hors IUT) intègrent en moyenne plus de 50 % des nouveaux bacheliers de la filière ES. La majorité d’entre eux optent pour les licences de droit, d’économie ou d’administration économique et sociale (AES). Dans un premier temps, la licence de droit va nécessiter un investissement important en temps de travail. Elle est davantage adressée aux bacheliers ES rigoureux, possédant de bonnes capacités de travail et ayant un goût certain pour l’écriture.

Si vous optez pour une licence d’économie, vous devez prendre en compte que cette filière demande une bonne capacité d’analyse et de bonnes connaissances dans le domaine mathématique du fait que cette discipline est largement mise en avant dans le programme. Pour la licence AES, du fait de sa pluridisciplinarité, il sera important que votre curiosité se porte autant sur la sociologie que sur la gestion ou le droit.

Les licences de sciences humaines sont elles aussi ouvertes aux bacheliers ES. Que ce soit la sociologie, l’histoire, la psychologie ou encore la géographie et l’aménagement, vous pourrez forcément trouver une voie adaptée à vos envies. Ces filières demandant à la fois une appétence pour le domaine scientifique et des qualités littéraires, elles correspondent particulièrement bien aux profils plutôt généralistes des titulaires d’un baccalauréat économique et social.

Attention, veillez bien à ce que le style d’apprentissage de l’Université vous convienne. Découvrez comment choisir entre Université ou école privée ?

Un tremplin ? Les BTS et DUT.

Que vous cherchiez un tremplin pour le monde professionnel ou pour une poursuite d’étude, sans pour autant vous confronter directement aux universités, vous trouverez forcément une solution adaptée avec les BTS et DUT.

Les BTS (Brevet de Technicien Supérieur) sont principalement destinés aux étudiants qui recherchent un apport de connaissances et de compétences concrètes vis-à-vis d’un métier ou d’un secteur d’activité précis. Que ce soit le commerce international, la communication, le tourisme, la comptabilité et gestion, le notariat, la banque, la négociation et les relations clients, les professions immobilières … Les possibilités sont particulièrement variées.

Les DUT (Diplôme Universitaire de Technologie) sont quant à eux surtout destinés aux bacheliers désirant poursuivre des études par la suite, mais ayant encore besoin d’un peu d’encadrement pour les études. Il est en effet possible de poursuivre en licence ou en master à l’université ou en écoles. La filière la plus sélectionnée est la gestion des entreprises et des administrations (GEA) qui dispense un programme généraliste dans le domaine de la gestion. Si vous désirez vous orienter vers la comptabilité ou l’expertise comptable, la spécialisation gestion comptable et financière vous permettra une validation partielle du DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion).
Pour les bacheliers de la filière ES, d’autres possibilités de DUT sont tout autant adaptés. Parmi ceux-là, nous retrouvons la Gestion Administrative et Commerciale des Organisations (GACO), Statistiques et Informatique Décisionnelle (STID), Techniques de Commercialisation (TC), carrières juridiques, carrières sociales, information et communication …

Les licences professionnelles sont une poursuite d’études particulièrement adaptées après l’obtention d’un BTS ou un DUT.

L’option délaissée ? Les classes préparatoires.

Il est particulièrement rare que les bacheliers de la filière ES s’orientent vers les classes préparatoires économiques et commerciales, généralement en raison de leur niveau d’exigence. Si vous désirez suivre cette voie, il est important que vous teniez compte qu’un niveau élevé dans toutes les disciplines est nécessaire pour votre réussite.

Les classes préparatoires aux Écoles Normales Supérieures (ENS) sont également une éventualité, bien que moins connue. Bénéficiant de deux options (D1 : droit, économie et gestion / D2 : économie, méthodes quantitatives et gestion). Ces dernières ne correspondent qu’aux écoles de Rennes et de Paris Saclay.

Si vous possédez un bon niveau en mathématique, il vous est possible d’intégrer la classe préparatoire « B/L » pour les lettres et sciences sociales. Peu répandue, elle n’est disponible que dans une vingtaine d’établissements. La sélection est donc très forte pour une intégration.

De la motivation à revendre ? Les écoles postbac.

Les classes préparatoires et les IUT ne sont pas pour vous ? Il vous est tout de même possible d’intégrer une école de commerce directement après l’obtention de votre baccalauréat. Certaines sont particulièrement sélectives, mais d’autres vous seront bien plus accessibles et vous permettront d’atteindre vos objectifs pour la réalisation de votre projet d’avenir.

Un institut d’études politiques (IEP) est également accessible directement après le bac pour les bacheliers ES. Ce cursus est particulièrement varié avec un programme couvrant des domaines étendus. Pour réussir les concours d’accès, la culture générale sera particulièrement importante, tout comme votre niveau en langues étrangères.